Stock épuisé.
En rupture de stock
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

 

Services : cortège de mariage, faire-parts, réfection de tapis, broderie...

 

Abbaye Notre-Dame d'Igny

Ref. 10120
CI_IGNY
0
Chocolat - Petit Bouchon de Champagne à l'unité.

zoom

photos non contractuelles

Conditionnement :

  • 1 pièce (10 gr)10120 - 1 pièce
  • Sachet de 12 pièces10121 - 12 pièces + 10 €
Neuf (1.00 / Unité) 1.00 T.T.C.
en stock

Alerte réapprovisionnement
Recevez une alerte par email dès que votre choix sera de retour en stock
Votre e-mail*:

Détails Produit

Petit  Bouchon de Champagne en chocolat (10 gr)

Une gourmandise croquante et fondante à la fois, parfumée au Marc et à la Fine de Champagne

Disponible en plusieurs conditionnements : 1 pièce, sachet de 12.

Ingrédients de la couverture : chocolat : sucre, fèves de cacao, beurre de cacao.
Emulsifiant : lécithine de soja, arôme vanille naturelle.

Ingrédients de la ganache : Gianduja : chocolat + noisettes, lait entier en poudre.
Fondant : sirop de glucose, alcools : Marc et Fine de Champagne à 60 %.

Produit fabriqué par les Cisterciennes d'Igny d'Arcis le Ponsart dans la Marne (51)

Venez découvrir les secrets de leur chocolaterie en vidéo!

L’abbaye cistercienne Notre-Dame d’Igny fut fondée par l’archevêque de Reims au début du XII ème siècle. Les premiers moines arrivent de Clairvaux en 1128, ils trouvent un lieu correspondant à l’idéal cistercien de retrait du monde, propice à la fois à la prière et au travail agricole, avec des sources, des bois et des terres à cultiver. L'abbaye ne cessa de prospérer à travers les âges juqu'à la Révolution. Les six moines qui demeuraient alors à Igny durent partir le 20 mars 1791 tandis que les objets d’art étaient transportés à Reims et le mobilier vendu. En 1876 le bâtiment est racheté par l’évêque de Reims qui veut y restaurer la vie monastique.
Puis c’est la guerre de 14-18. L’abbaye est complètement détruite pendant la grande Guerre de 14-18; elle ne sera reconstruite qu'en 1929 grâce aux dommages de guerre. Elle accueillera alors des moniales cisterciennes de Laval.

Depuis lors, une communauté bien vivante prie, accueille et assure son existence matérielle grâce à sa fabrique de chocolats , dont les fameux « bouchons de Champagne » qui voisinent avec les caramels, les pâtes d’amande et plein d’autres douceurs.

 

Œuvre exclusive au service de la promotion du travail monastique depuis 1951