Stock épuisé.
En rupture de stock
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

 

Services : cortège de mariage, faire-parts, réfection de tapis, broderie...

 

Abbaye de la Trappe des Gardes

Ref. 446
Gardes
3760097540076
Confiture de fraises

zoom

photos non contractuelles

Neuf 6.95 T.T.C.
en stock

Quantité

Alerte réapprovisionnement
Recevez une alerte par email dès que votre choix sera de retour en stock
Votre e-mail*:

Détails Produit

Cette confiture de fraises à l'ancienne, confectionnée avec les fruits du monastère, vous enchantera.

 Elle est préparée avec 55g de fruits pour 100g
Teneur totale en sucre : 60g pour 100g

Ingrédients : fruits, sucre de canne. Sans gélifiant ni acide.

Contenance: pot de 450 gr, Code interne: 446

Produit fabriqué par les cisterciennes de l'Abbaye de la Trappe des Gardes 49120, à Saint-Georges des Gardes 

 

L'abbaye Notre Dame des Gardes se trouve dans le département du Maine et Loire, à environ 30 km au sud d'Angers près de Chemillé.

La Communauté appartient à l'ordre de Citeaux. Les premières moniales sont arrivées ici après la tourmente révolutionnaire en 1818.
Héritière et porteuse d'une longue tradition, la communauté compte aujourd'hui une trentaine de soeurs. Elles vivent dans la solitude et la prière, au rythme des heures litturgiques, de la lecture de la Parole de Dieu et du travail selon la règle stricte de Saint Benoît. Elles mènent une vie simple et ont choisi de tout quitter pour suivre le Christ dans la solitude et le silence.

Depuis de longues années, les soeurs de l'Abbaye de Notre Dame des Gardes se sont fait une excellente réputation dans la fabrication de confitures et de pâtes de fruits.

 

Confitures

interligne
interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne interligne
interligne

Œuvre au service de la promotion du travail monastique depuis 1951