Cliquez pour voir plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.
Prieuré St François de Sales

Prieuré St François de Sales

Ordre: Congrégation Notre-Dame d'Espérance

Le prieuré Saint-François de Sales, à Evian (France), accueille des moines «en petite santé». Ici le handicap physique ou psychique n’empêche pas les Frères de la communauté de prier et de travailler selon la règle de saint Benoît. Accepter leur fragilité les «réunit autour du Christ».

Notre congrégation:

Le Prieuré Notre Dame d’Espérance a été fondé par le Père Henri-Marie Guilly (1911 – 2008) le 1er octobre 1966 à Croixrault, dans la Somme, au nord de la France. L’objectif du fondateur est de mettre à la portée des malades, des faibles, des petits, cette vie monastique bénédictine qu’il a connue pendant trente ans.

Le Père Guilluy, qui a exercé la charge de Maître des Novices, s’est heurté à la difficulté d’accueillir des postulants handicapés. De nombreuses personnes, désireuses de mener la vie monastique, ne pouvaient réaliser leur vœu par suite d’un handicap de santé.

Le Prieuré Notre-Dame d’Espérance a permis aux hommes malades, handicapés ou de faible santé de devenir moines à part entière, en suivant la règle de Saint Benoît dans la mesure de leurs possibilités. Seuls sont exceptés les malades mentaux non stabilisés par un traitement approprié et les grabataires.

L’expérience va prouver que l’intuition était juste: les vocations vont venir. Rapidement, il apparaît que la fondation nouvelle répond, dans l’Eglise, à un besoin auquel aucun institut jusqu’ici ne pouvait répondre pleinement, sous peine de s’éloigner de son observance propre.

Ce développement s’accompagne de la reconnaissance officielle par l’Etat en 1977, et par l’Eglise: d’abord «Pieuse Union», Notre-Dame d’Espérance est érigée en Congrégation Diocésaine par Monseigneur l’Evêque d’Amiens le 2 février 1984. Elle est ensuite Associée à l’Ordre bénédictin le 29 septembre 1990. La congrégation compte actuellement 120 membres répartis dans 10 monastères. Elle est dirigée par le Père Jean Yves Mercier, supérieur général de la congrégation. 

Read moreShow less

Menu